Madrid, une capitale à deux visages

Madrid est une capitale, seulement elle n’en a pas l’air. Certes elle aligne des musées mythiques – Prado, Reina Sofia, Thyssen… – mais elle a gardé tout son pittoresque en accumulant de chaleureuses vies de quartier… tout en maintenant sa solide réputation de ville insomniaque ! Deux quartiers sont les plus emblématiques de Madrid : Chueca et Malasaña. Tous deux vivent le jour… et la nuit.

Chueca et Malasaña sont les quartiers les plus branchés, les plus gais, les plus festifs de Madrid. Pourquoi ? Parce que Chueca est le quartier de la communauté homosexuelle de Madrid et que Malasaña, autre condensé de l’identité madrilène, incarne aussi les arts, le partage et la pure fête depuis les années Movida. Beaucoup d’humour dans les rues, beaucoup de boutiques (mode, créateurs, vendeurs de perruques ou de jarretelles)…

Mais qu’il est difficile de le deviner la journée ! Chueca et Malasaña semblent assoupis, les bars marchent au ralenti, les mamies font leur courses… L’esprit du quartier reste centré sur la vie quotidienne. Les balades sont paisibles, les ruelles désertes, romantiques, les balcons fleuris… La métamorphose a lieu vers minuit, les bars se mettent alors à déborder, pulser, joyeux et bourdonnants… Une vraie ville d’insomniaques !

Texte : Gaelle Redon

Madrid en images – Photographies : Patrick Forget

 

« 1 de 2 »