GROENLAND

Croisière en terre polaire

Remonter la côte groenlandaise du détroit de Davis entre la mer de Baffin et celle du Labrador, naviguer dans des fjords au milieu des icebergs reste une expérience rare. Ici, pas de ligne aérienne directe, un réseau routier inexistant, le Groenland se mérite. Cependant, chaque année, quelques bateaux proposent une croisière unique en terre inuit. 
 

Il est loin le temps du Titanic qui sombra en 1912 percuté par un iceberg descendu de Sermeq Kujalleq. Pourtant, aujourd’hui encore, le fjord glacé d’Ilulissat continue de déverser une quantité impressionnante d’icebergs qui rejoignent tranquillement la mer du Labrador. A bord de l’Astoria, les passagers profitent du spectacle grandiose mais la navigation est toujours aussi périlleuse, voir parfois impossible. Au nord du cercle polaire, les touristes ne sont pas légions. Alors, les autochtones sont ravis de pouvoir échanger quelques mots dans un anglais approximatif. La rencontre est belle et chaleureuse, le peuple inuit est curieux et attentif à l’autre.

Suivant les escales, en canoë à Narsaq ou à bord de petites embarcations à Ilulissat, on s’approche au plus prés des icebergs aux formes toutes plus étranges les unes que les autres. A Nuuk, la capitale, on visite le musée national dédié à la culture Inuit avant de découvrir la ville aux maisons colorées en bois. La traversée du détroit du Prince Christian Sund permet d’admirer les montagnes pelées entrecoupées de glaciers bleus qui se jette dans le fjord. Un dernier moment magique avant de traverser la mer du Groenland et rejoindre l’Islande pour d’autres aventures.

PF005775
PF005775
« 1 de 40 »